90 jours de prison en plus pour Hervé Ryssen

prison
Pour information :
J’ai reçu fin mars une « mise en demeure » de la direction des Finances publiques, qui me réclame la somme de 900 euros, correspondant à 90 jours amende à 10 euros, suite à une plainte d’un contrôleur des douanes, Aveline Régnier.
« Je vous rappelle qu’à défaut de paiement du montant global des jours amende, dans les cinq jours, le Ministère public fera procéder à votre incarcération. » Cette lettre date du 17 mars 2017…
A l’origine, en 2010, c’est moi qui avait porté plainte, parce que mes livres étaient volés à l’imprimerie et revendu sur internet.
L’enquête n’avançant pas, j’avais écrit à cette connasse socialiste d’Aveline Régnier (elle est membre du syndicat Solidaires-Douanes), en date du 21 mars 2011 : « Juste pour vous dire tout le mépris que j’ai pour vos services et pour votre république d’ordures juives. »
Il suffisait en effet d’aller perquisitionner chez une personne habitant à côté de l’imprimerie, du côté de Cahors : Isabelle A., demeurant à Dégagnac.
Le président de la 10e chambre  correctionnelle du tribunal de Paris, Isabelle Pulver, m’a alors condamné à six mois de prison avec sursis en octobre 2013. Cette condamnation a ensuite été changée en 90 jours-amende en juillet 2015 par le président du tribunal Jean-Marc Cathelin.
Je ne paierai pas cette amende. Ne m’envoyez pas d’argent pour payer svp. Question de principe. Je suis donc susceptible d’être arrêté à n’importe quel moment pour effectuer ces quatre-vingt-dix jours de prison, étant donné que je refuserai cette fois-ci d’effectuer des Travaux d’intérêt général.