Cologne et les femmes blanches

Lors de la nuit du nouvel an à Cologne, en plein centre-ville, des dizaines d’hommes, agissant en bandes, ont violenté et agressé sexuellement des femmes allemandes. Plus de 500 plaintes ont été déposées.

Cologne 2016

crachat

 

 

Bien évidemment, les agresseurs n’étaient pas des Allemands ou des Européens, mais des « réfugiés » de pays arabes.

Cologne migrants

 

Ce sur quoi, on apprenait que les autochtones allaient riposter le samedi suivant. Ca allait chauffer, surtout que les hooligans tatoués avaient prévenu !

Cologne Hools Cologne

Et puis en fait, il ne s’est rien passé. 3000 personnes se sont rassemblées, dont la moitié de hooligans, et la manifestation a été dispersée à coups de canons à eau. C’est tout. Pas de morts, pas de blessés.

Cologne pegida2

Manifestement, la haine n’a pas encore monté à un niveau suffisant. Il faut des morts, pour que les Européens se réveillent. C’est malheureux, mais c’est ainsi.

Et depuis la tuerie du Bataclan, on sait aussi qu’une religion qui vous promet le paradis si vous tuez votre ennemi peut être un atout en période de guerre, tandis qu’un joli tatouage et des gros biscotos ne vous préserveront jamais des balles. HR