La hausse scandaleuse des tarifs postaux

facteurAu 1er janvier 2016, le prix des timbres a augmenté de 39,6% depuis 2008, soit cinq fois plus que l’inflation, selon l’UFC-Que Choisir.

 

Observons maintenant le prix à payer pour un libraire en ligne, un éditeur indépendant ou un diffuseur indépendant, comme il y en a tant sur internet aujourd’hui.

 

En 2013, envoyer un livre de moins de 500 grammes coûtait 3,25 € en lettre prioritaire.

En 2016, il en coûte 4,80 €.

Soit une augmentation de 47,6 %, en 4 ans. Pas mal…

 

En 2013, envoyer un livre de plus de 500 grammes coûtait 4,20 € en lettre prioritaire.laposte

En 2016, il en coûte 6,40 €.

Soit une augmentation de 52,3 %, en 4 ans. Bien !

 

 

Attendez, ce n’est pas fini !

Maintenant, si le livre que vous envoyez fait plus de trois centimètres de large (ce qui est le cas de beaucoup de livres), ou bien si vous devez envoyer deux livres à votre client, la Poste a prévu pour vous un tarif spécial depuis le 1er janvier 2015, et vous êtes maintenant obligé de passer du tarif « lettres » au tarif « colis ».

Ce qui fait, pour un livre de 500 à 750 grammes : 7,25 €.

Soit, en 4 ans, une augmentation de 72,6 %.

 

Un ami nous a dit que sa mère, demeurant toujours en Alsace, à Mulhouse, préfère traverser le Rhin pour envoyer ses colis en France : depuis l’Allemagne, c’est beaucoup moins cher, paraît-il.

Il paraîtrait aussi qu’un billet de train Paris-Stuttgart, par exemple, ou Cologne-Paris, est beaucoup moins cher si vous l’achetez sur le site de la Deutsche Bahn plutôt que sur le site de la SNCF, alors même que la plus grande partie du voyage se fait en France.

La Poste metissage

En France, nos services publics se tiers-mondisent à vue d’oeil.

Parce qu’en effet, la mondialisation, c’est d’abord et avant tout la « tiers-mondisation ».

C’est moins bien, et ça coûte plus cher.

Hervé Ryssen

fonctio