Les escrocs sont « franco-israéliens »

PrintLes médiats du système sont maintenant bien obligés d’en parler, tellement l’affaire est énorme. Comme nous l’avons montré dans notre livre paru en septembre 2014, intitulé Les Milliards d’Israël, Escrocs juifs et financiers internationaux, la totalité des escrocs impliqués dans les « faux ordres de virements internationaux » sont des juifs, ou plutôt, comme on l’entend sur France-Inter, des « Franco-Israéliens », ce qui revient à peu près au même, vous en conviendrez. Ce vendredi 31 octobre 2014, à l’émission de 7h15 de Sara Ghibaudo, on a lu et entendu ce qui suit :

Depuis quatre ans, les entreprises françaises sont la cible d’arnaques, de « faux ordres de virements internationaux » qui visent aussi bien les grands groupes français que les PME. La moitié du CAC 40 aurait déjà été attaquée
Le préjudice estimé de source policière à près de 300 millions d’euros, sans même avoir à braquer la caisse. Tout se passe d’abord au téléphone, au culot : l’escroc se présente comme le patron du groupe, que l’employé de la filiale ne connait. Il suffit ensuite de raconter une bonne histoire, comme une OPA ou une acquisition d’entreprise à l’étranger qui doit rester discrête. Pour être crédible, l’escroc peut louer sur Internet un numéro de téléphone dont les premiers chiffres correspondent au siège social de l’entreprise, il peut pirater le mail du patron et même trouver facilement sa signature sur Infogreffe.

« Franco-Israéliens » : à partir de 9:30

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=995169#

Hervé Ryssen Pourquoi l’antisémitisme

Neuf livres 300