Enrico Macias : un homme de la communauté

EnricooooDans un entretien publié en octobre 2007 par le quotidien gratuit « 20 Minutes », Enrico Macias dénonçait l’amendement sur les tests ADN et espérait que Nicolas Sarkozy reviendrait sur cette « idée honteuse ».

« Je considère que les gens qui viennent vivre en France ne doivent pas être traités dès le départ comme des délinquants », déclare le chanteur.

« Cette idée de pratiquer des tests ADN est tout simplement honteuse. On ne peut pas accepter ça ».
Le chanteur, qui avait soutenu Nicolas Sarkozy durant la campagne présidentielle, dit ne pas avoir eu l’occasion de faire part de sa position au chef de l’Etat. « Mais si je peux je le ferai. J’espère que Nicolas Sarkozy reviendra sur cette idée honteuse ».

Le journaliste l’interroge un peu plus loin :

« Vous continuez à vous définir comme un homme de gauche ? »

Et Macias répond :

« Bien sûr. Je suis de gauche, mais je soutiens Sarkozy parce que c’est un homme hors du commun [il pense : « un juif hors du commun », ndlr] Je l’ai d’ailleurs soutenu à un moment où tout le monde m’a critiqué. On disait : « Comment un homme de gauche peut-il soutenir un homme de droite ? » Regardez maintenant : DSK, Lang, Kouchner, tous ces éléphants du PS qui travaillent avec lui. D’ailleurs, comme eux, s’il me proposait une mission, je l’accepterais. [C’est cela, la solidarité juive].

– Vous avez connu et apprécié Sarkozy au moment de la régularisation de sans-papiers, là aussi lors d’une polémique sur l’immigration…

« Exactement, répond Macias. Je l’ai un peu combattu. Mais il m’a écouté et a régularisé une centaine de dossiers que je lui ai confiés. C’est aussi pour ça que tel que je connais Nicolas Sarkozy, ça m’étonnerait qu’il accepte cette idée des tests ADN. Je serais très déçu s’il

l’avalisait.

Il faudra aussi que Macias nous parle un jour de tous ces millions qu’il a placés dans les casinos Partouche. Peut-être qu’il pourrait en faire profiter un peu les Français de souche dans la misère. Mais on l’a bien compris : un juif ne raisonne et n’agit que dans l’intérêt de la communauté juive. Et leur intérêt, manifestement, n’est pas de nous aider mais de nous détruire.